LYCEE INTERNATIONAL ALEXANDRE DUMAS

BRÈVES

CLUB SCIENCES PO

Qu'est-ce qu'un diplomate ? « Quand un diplomate dit « oui », cela signifie « peut-être » ; quand il dit « peut-être », cela veut dire « non » ; et quand il dit « non », ce n'est pas un diplomate ».

C'est avec cette accroche empruntée à Henri Louis Mencken, écrivain satirique américain de la première partie du XXe siècle que M. Stéphane MECHATI a captivé et amusé d'entrée son auditoire.

Diplomate au sein de la délégation de l'Union Européenne en Algérie, M. MECHATI est venu au lycée avec enthousiasme afin de parler de son métier, des qualités d'un bon diplomate, et de toutes les perspectives qu'ouvrent les carrières internationales.

Dans un premier temps, M. MECHATI rappelle en quoi consiste la diplomatie et les missions des personnels diplomatiques : ce sont des fonctions de représentation, certes, mais cela s'accompagne de missions d'analyse, de prospective, d'information, de négociations, ou encore de gestion administrative notamment à travers les consulats. Les diplomates bénéficient d'un statut défini par la convention de Vienne de 1961 : ils ont des privilèges diplomatiques, mais «immunité ne signifie pas impunité » comme le rappelle notre intervenant. Ces privilèges s'accompagnent d'une conduite et d'une éthique irréprochable vis-à-vis du pays dans lequel exerce le diplomate. En cas de manquement à ces principes, la direction générale du protocole du pays accréditeur peut intervenir auprès du poste diplomatique concerné.

M. MECHATI rappelle ensuite les différentes missions dans lesquelles peuvent exercer du personnel diplomatique. On pense spontanément aux chancelleries nationales, mais l'Union Européenne, l'Union Africaine, l'ONU ou l'OCDE sont des organismes dans lesquels peuvent exercer des diplomates. La diplomatie « à l'ancienne », généraliste tend à s'effacer devant la montée en puissance des relations multilatérales et de plus en plus sectorielles. Les chancelleries ont de plus
en plus besoin d'« experts ».

Concernant les parcours menant aux missions diplomatiques, nous avons souvent en tête le cursus honorum à la française : Sciences-Po ou Langues O – ENA – Corps diplomatiques. Mais dans le corps des diplomates européens, M. MECHATI précise que l'on trouve des profils très différents : des docteurs en physique nucléaire, des historiens... Leur point commun réside toutefois dans une formation tournée vers l'international. La curiosité, dans ces parcours, est une bien belle
qualité.

D'ailleurs, lors des recrutements, M. MECHATI insiste sur la dimension humaine et les expériences personnelles qui peuvent intéresser une mission diplomatique : des candidats diplômés, il y'en a. Mais quels profils peuvent ressortir du lot ? Les expériences associatives sont, à ce titre, déterminantes.

Pour terminer, quelles sont les qualités requises pour travailler dans la diplomatie ? Selon M. MECHATI, il faut s'intéresser à l'actualité du pays avec lequel on est amené à travailler, et plus largement, avoir une vaste culture générale, et pas seulement savante. Connaître le score du dernier match de football de l'équipe locale fait partie des attendus, car cela peut toujours nourrir un contact, une conversation... et in fine développer son influence. Notre invité rappelle d'ailleurs à quel point le réseau des écoles françaises à l'étranger constitue un outil d'influence sur le très long terme. Le diplomate doit aussi posséder un sens aigu de la responsabilité et de l'éthique car il en va de l'image du pays ou de l'organisation qu'il représente.

S'adapter, s'exprimer de façon claire et construite sont autant de compétences à cultiver également, sans parler des compétences linguistiques qu'il convient de développer. En revanche, il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus car les exigences sont immenses sans parler d'une concurrence farouche entre les potentiels impétrants.

Avec humour, sérieux et pédagogie, M. MECHATI a conclu son exposé en faisant le voeu que celui-ci suscite, pourquoi pas, des vocations parmi l'assistance. Les professeurs remercient chaleureusement M. MECHATI et la délégation de l'Union Européenne pour sa disponibilité et se réjouit de poursuivre ce partenariat enrichissant pour tous les acteurs impliqués.


M. BOILLOT
pour le Club Sc. Po

Mai des langues
JULES
DELE
Protocole sanitaire
L'Étincelle Liadoise
Liens Utiles
BÔNE(S) INFOS
PIX
Baçamat
Le journal de L'EPIAD
La Renaissance
Activités ludiques
X