LYCEE INTERNATIONAL ALEXANDRE DUMAS

BRÈVES

LES ENJEUX DE L'ABOLITION DE L'ESCLAVAGE DU 27 AVRIL 1848 DANS LES COLONIES FRANCAISES

L'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises le 27 avril 1848
(François-Auguste Biard, 1849, musée national du château de Versailles et de Trianon)

Mercredi 07 avril, les élèves ont choisi de commenter un tableau de François-Auguste Biard daté de 1849, célébrant l'abolition de l'esclavage par la IIe République le 27 avril 1848, peu de temps après la chute de la monarchie de Juillet.

Deux élèves se sont essayés à l'exercice selon les nouvelles modalités de l'entretien Sciences Po.

Le premier passage a été bref, mais de bonnes choses ont été relevées par les professeurs :

capacité de relier l'image à des connaissances personnelles, ainsi qu'à un contexte global. En revanche, il a été conseillé au candidat de ne pas négliger la description du tableau, en s'appuyant sur un vocabulaire adapté à la description d'une œuvre d'art : premier plan, deuxième plan... Quels choix de couleurs, quels symboles mis en avant ? Et ensuite, quelles significations ?

Le second passage a été très pertinent : durant 07 minutes, le candidat a su tirer parti des informations du tableau, tout en les reliant à des connaissances scolaires et extra-scolaires : en effet, cet élève n'a pas hésité à faire un parallèle avec une œuvre cinématographique récente permettant de mettre davantage le tableau en perspective ; en l'éclairant avec les débats actuels autour de la mémoire de l'esclavage. La date du 27 avril est-elle une bonne date de commémoration ? Et pourquoi pas le 01 janvier, jour de l'indépendance d'Haïti, considérée comme la première nation noire constituée d'esclaves libérés ? Enfin, quel est le message politique du tableau ? La IIe République a-t-elle aboli l'esclavage par conviction humaniste ou par opportunisme politique quand les autres puissances coloniales comme l'Angleterre abolissaient également l'esclavage dès 1833 ?

Un peu des deux sûrement...

L'occasion s'est ensuite présentée pour les professeurs de tester la culture générale des élèves autour de ces questions : à quel moment la France a-t-elle aboli une première fois l'esclavage avant que celui-ci ne soit rétabli par Napoléon Ier ? Qui est Toussaint Louverture, héros de l'indépendance haïtienne ? A quel point les idéaux humanistes de 1848 ont-ils pu influencer cette seconde abolition et qu'advient-ils de ces idéaux un an plus tard, date de l'exécution de ce tableau ? Et de fait, ce tableau est-il un témoignage ou la constitution d'un récit propre à magnifier « le moment de 1848 » ? Face à ces questions exigeantes, qui demandent de mobiliser une réflexion particulière, les professeurs ont eu la satisfaction d'entendre des arguments intéressants venant d'élèves qui commencent à devenir de plus en plus rompu à cet exercice d'entretien.

Enfin, les professeurs proposent d'autres axes qui auraient pu être abordés, comme par exemple le phénomène esclavagiste sous l'Antiquité ou la situation contemporaine des Antilles françaises où subsistent des structures sociales parfois héritées de la période esclavagiste.

M. BOILLOT,

pour le Club Science-Po

Evénements
Liens Utiles
Le journal de L'EPIAD
La Renaissance
Activités ludiques
X